Le CICR (par Selma Ziani)

 

Le Comité International de la Croix-Rouge (CICR)[1]

La visite du Comité International de la Croix-Rouge (CICR) fut haute en couleurs et en émotions. La journée a commencé avec une visite complète du musée. Dès l’entrée, on est frappé par les murs en béton témoignant des tranchés lors des différentes guerres. Des statuts en pierre accueillent les visiteurs, symbolisant toutes les victimes du monde et finalement, les deux drapeaux du CICR, soit celui de la Croix-Rouge et du Croissant Rouge, sont attachés au ciel, représentant la protection donnée par l’organisme.

Le musée du CICR a été consacré à la rétrospective historique du travail acharné de l’ONG depuis sa création, en 1863, par le Suisse Henri Dunant.

À l’intérieur du musée sont disposés, en ordre chronologique, tous les évènements dans lesquels la Croix-Rouge a intervenu depuis 2 siècles et demi. Durant la visite du musée, on est frappé par les illustrations et les écrits concernant la Première et la Deuxième Guerre Mondiale, les Guerres d’indépendances, le Génocide au Rwanda, les ravages naturelles comme le tsunami, les mines antipersonnelles, les famines dans le monde, etc. la Croix-Rouge a contribué à tous les évènements qui ont marqué la planète. Tout au long de la visite, des mini-clips témoignent de certains moments historiques avec des images émouvantes et parfois choquantes. On retrouve également la représentation miniature d’une tente d’intervention de l’ONG, une carte mondial avec tous les pays où elle intervient, une pièce où sont recensés tous les prisonniers des deux guerres mondiales, et plusieurs autres éléments qui dynamisent et renforcent le caractère du musée.

La journée s’est poursuivi avec un atelier présentant les grandes lignes de l’ONG. L’activité a permis d’apprendre que le CICR œuvre dans le but de porter assistance à l’ensemble des victimes de guerre et celles en temps de paix. Il protège la vie et la santé des gens tout en soutenant les droits de l’homme. L’organisme intervient dans tout conflit, guerre,  désastre naturel, etc.

La Croix-Rouge est régie par sept principes fondamentaux qui peuvent être considérés comme ses valeurs. C’est en 1965, lors de la 20e conférence internationale de la Croix-Rouge à Vienne, qu’ont été adoptés ces principes fondamentaux. Aujourd’hui, ils sont en grande partie responsables de la notoriété et de la réputation qu’a su se construire l’organisme au fil du temps. Son principe de neutralité et sans contre dit le plus important, car il définit l’action même de l’organisation. C’est le premier principe que Durant a adopté suite à la création de cette dernière. En vertu de sa neutralité, le CICR ne se prononce jamais sur les causes dans lesquelles il intervient. Cela lui permet de rester en dehors des conflits sans prendre parti et par la même occasion, de servir d’intermédiaire entre les différents partis en conflit, ce qui rend sa mission exclusivement humanitaire.

Aujourd’hui, plus de 122 millions d’hommes et de femmes interviennent au nom du CICR. Ils sont tous représentés sous l’emblème de la Croix-Rouge, à travers le monde.

 
Siège social du CICR   Statues symbolisant les victimes du monde

 

[1] Le Comité International de la Croix-Rouge (CICR) : (Stagiaires. Notes prises durant la conférence du CICR, Genève, 10 mars 2008.)

COMITÉ INTERNATIONAL DE LA CROIX-ROUGE. « Les principes fondamentaux de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge ». (10 mars 2008). Publication du Comité International de la Croix-Rouge (2007).

COMITÉ INTERNATIONAL DE LA CROIX-ROUGE. « Le CICR n action ». (10 mars 2008). Publication du Comité International de la Croix-Rouge (novembre 2006).

COMITÉ INTERNATIONAL DE LA CROIX-ROUGE. « Revue internationale de la Croix-Rouge ». Débat humanitaire : droit, politiques, action (10 mars 2008). Publication du Comité International de la Croix-Rouge (2005).

COMITÉ INTERNATIONAL DE LA CROIX-ROUGE. « Des emblèmes humanitaires ». (10 mars 2008). Publication du Comité International de la Croix-Rouge (2007).

COMITÉ INTERNATIONAL DE LA CROIX-ROUGE. « Le droit international humanitaire ». (10 mars 2008). Publication du Comité International de la Croix-Rouge (2006).

Conception graphique : Les étudiants de l'édition 2007-2008 en collaboration avec François Corbeil, professeur au Collège Édouard-Montpetit.