Dans le cadre du cours intitulé démarche d’intégration des acquis en sciences humaines, nous avons décidé de traiter d’un sujet qui nous intéressait beaucoup. Aidés par les étudiants du programme microédition/hypermédia, nous avons conçu, comme projet de fin d’études, un site internet sur la guerre en Afghanistan. L’élément qui nous intéressait particulièrement dans cette problématique était la participation canadienne dans ce conflit. Effectivement, la participation du Canada dans cette guerre est souvent remise en cause et on se demande souvent si elle est vraiment nécessaire. Nous avons donc trouvé pertinent de se pencher sur la question et de l’analyser. Une question à laquelle nous pouvons tenter de répondre, ou du moins essayer d’éclairer, est la suivante : la présence canadienne en Afghanistan est-elle justifiée?

Afin de faire une étude complète du sujet, nous avons décidé d’approfondir quatre dimensions disciplinaires du sujet soit politique, économique, sociologique et psychologique. Tout d’abord, l’angle politique était incontournable étant donné que la guerre en Afghanistan est d’abord un conflit politique visant à établir la démocratie dans ce pays. Nous voulions aussi savoir le rôle du gouvernement canadien dans cette problématique. Ensuite, l’angle économique concernera les dépenses de guerre et les enjeux économiques reliés à cette guerre. L’aspect sociologique abordera le recrutement des soldats canadiens en présentant les caractéristiques des gens qui sont les plus susceptibles d’être enrôlés et les raisons pour lesquelles ces personnes veulent participer à la guerre. Pour terminer, l’angle disciplinaire de la psychologie se concentrera principalement sur les conséquences psychologiques de la guerre chez les soldats revenant du champ de bataille. Vous retrouverez aussi sur ce site un rappel historique concernant la présence canadienne en Afghanistan ainsi que trois intéressantes entrevues. La première a été réalisée avec Jean-François Bélanger, journaliste à Radio-Canada, qui a lui-même été correspondant à Kandahar en Afghanistan. Le second entretien a été fait avec Charles Létourneau, professeur de politique au Collège Édouard-Montpetit, qui se spécialise sur le rôle du Canada dans le cadre d’opérations de paix. Vous pourrez lire dans la dernière entrevue les propos de Daniel Létourneau, un jeune soldat en poste à Kandahar au moment de l’interview. De plus, vous pourrez parfaire vos connaissances sur le sujet grâce à notre section Liens utiles qui propose des sites internet débordant d’informations sur la guerre en Afghanistan.

Toute l’équipe vous souhaite une agréable navigation!

 

 

 

 

 

 

© Copyright Karine Dussault et Véronique Bernier pour l'équipe de DIASH - novembre 2007